Les fondations doivent être consolidées: Quand et comment ?

Lorsqu’un bâtiment commence à présenter des problèmes de stabilité, ses fondations doivent être consolidées. Cela coûte en moyenne cher, donc vous devez d’abord faire évaluer la situation par des ingénieurs spécialisés en structures.

La consolidation des fondations est une activité de maintenance extraordinaire et, à ce titre, doit être signalée au début et à la fin des travaux.

La rénovation des bâtiments est nécessaire pour renforcer les fondations qui ont été usées à la suite de modifications du niveau de la nappe phréatique, d’événements naturels (tremblements de terre, glissements de terrain, etc.) ou d’œuvres humaines (chantiers, rénovations, tunnels, etc.), ou lorsqu’il est nécessaire d’ajuster la résistance du sol aux changements de charge structurelle.

Consolidation des fondations : quand intervenir ?

Consolider les fondations signifie effectuer des interventions efficaces capables d’augmenter la stabilité du sol dans le temps, face à des phénomènes exogènes ou à des causes humaines qui sapent la capacité portante du sol sur lequel se trouve un bâtiment.

Les fissures et les perturbations dans les bâtiments sont des signes potentiels de stabilité structurelle.

Une intervention de soutien est nécessaire lorsque la charge sur la fondation est supérieure à la capacité portante du sol.

C’est le cas, par exemple, lorsqu’une élévation est construite sur le bâtiment, ou lorsque des travaux sont nécessaires pour changer l’utilisation du bâtiment.

Les fondations peuvent être dissoutes pour une ou plusieurs raisons en même temps :

Pour évaluer la faisabilité des travaux, il est également nécessaire de juger l’interaction entre la technologie déjà appliquée et celle qui doit être réalisée en complément afin de réaliser une intervention stable et durable.

Comment consolider les bases : les meilleures technologies ?

La consolidation des fondations peut se faire par différentes méthodes, dont les plus connues sont l’utilisation de micropieux et l’injection de résines chimiques expansives.

Micropiles : types et caractéristiques

Les micropieux en acier sont des tubes de 8 à 10 mm d’épaisseur et de diamètre variable, qui stabilisent les fondations en transférant la charge vers des parties plus sûres du sol et en offrant une résistance et une rigidité suffisantes.

Il existe différents types de micro-pieux pour les fixations par pression, constitués d’une batterie d’éléments insérés successivement dans le sol et reliés par un raccord fileté, actionnés par des vérins hydrauliques placés sur des plaques dédiées.

Une fois l’installation terminée, chaque poteau contribue à supporter la charge d’exploitation qui lui est attribuée et à soulever la fondation.

Ceux qui sont équipés d’hélices permettent d’augmenter la stabilité des sols sous-optimaux au profit des structures existantes et nouvelles. L’élément principal est équipé d’une ou plusieurs hélices, et les éléments sont reliés entre eux par des boulons.

Les poteaux à hélices sont installés grâce à un moteur hydraulique placé sur des machines d’exploitation qui effectuent une rotation visant à faire descendre les poteaux dans le sol.

Il existe également des micro-pieux auto-foreurs qui sont vissés dans le sol par un roto-piqueur pour descendre jusqu’à une couche suffisamment rigide pour supporter la charge structurelle.

Ils sont conçus pour descendre à travers les couches les plus dures au moyen d’une mèche de forage jetable et en roulant sur la surface extérieure.

Enfin, les micropieux en acier préchargés sont des instruments fiables et non invasifs qui peuvent être mis en place en peu de temps sans avoir recours à des chantiers complexes.

Ils permettent de consolider à la fois les fondations en béton armé des bâtiments neufs et préexistants et les planchers industriels pour supporter les augmentations de poids et de soulever la structure en récupérant l’effondrement.

Injection de résines chimiques de soufflage : ce qu’elles sont, comment elles fonctionnent

Les injections de résines et de mortiers de ciment consistent à percer des trous dans les fondations à travers lesquels des résines chimiques sont libérées, qui se dilatent et remplissent les espaces vides.

Ainsi, le liquide solidifié offre une résistance au poids de la structure et contribue à stabiliser la pression exercée sur le sol.

Cette technique n’est pas invasive et peu coûteuse par rapport aux avantages qui peuvent être obtenus, mais elle n’est pas adaptée à tous les cas (par exemple, lorsque la charge du poids structurel est telle qu’elle ne peut être récupérée par des résines).

Cette technique peut être réalisée en conjonction avec des micropieux pour augmenter la contribution à la résistance.

Il est évident que seuls les spécialistes de la géo-construction comme ceux du SYStab peuvent effectuer les évaluations appropriées pour déterminer l’intervention la plus appropriée à réaliser.

Les professionnels de cette branche peuvent faire preuve d’une expérience avérée dans le domaine et peuvent vous conseiller sur les avantages fiscaux auxquels vous avez droit, pour récupérer au moins une partie des frais d’intervention et pour sécuriser votre logement de manière professionnelle.

Quitter la version mobile